HDS 3000

Mise aux normes d’un tunnel autoroutier

Contexte

Une circulaire interministérielle en date du 25 août 2000 impose de nouvelles normes aux tunnels autoroutiers. Elle a pour objectif de sécuriser davantage la circulation au sein des ouvrages et de renforcer la protection des milieux naturels environnants.

Problématique

La rénovation pour la mise en conformité du tube nord du tunnel dans lequel nous devons intervenir nécessite, à elle seule, près de 6 mois de travaux. Rien ne correspond aux nouvelles normes ; les premiers mois de travaux sont marqués par une importante phase de génie civil.

Données du projet

  • Tunnel d’autoroute : largeur 8 m, hauteur sous voute 11 m
  • Longueur relevée : 400 m

Objectifs

  • Fournir la situation existante après démolition de la dalle sous voûte et des piédroits

Besoins exprimés

  • Modèle numérique des piédroits et de la voûte
  • Calculs de cubatures
  • Profils en travers tous les 3,50 m

Contraintes

  • Travail de nuit
  • Intervention pendant la démolition (camions bennes, pelles mécaniques)
  • Délais de traitement très courts

Nos Réponses

TPLM-3D est intervenu durant cette phase de génie civil, mais aussi pendant la démolition des piédroits existants et de la dalle sous voûte. Les délais pour la remise en service de l’autoroute étant très courts, les travaux se font 24 h sur 24 et 6 jours sur 7. Pour optimiser le temps d’intervention, la pose et la mesure des cibles a été faite par le géomètre du groupement d’entreprises. Résultat : nos relevés ont pu s’intégrer dans le système de coordonnées déjà en place dans le tunnel. En utilisant le scanner HDS 3000 (scans de 360 ° x 270 °), nous avons relevé 400 m de tunnel avec une densité moyenne d’un point tous les 5 cm. Ces nuages de points recueillis en une nuit ont ensuite été regroupés entre eux et géoréférencés dans le système de coordonnées en place grâce aux cibles spittées dans la roche. Un maillage 3D qui nous a ensuite servi de base pour :

  • le calcul de cubature entre situation existante et projet (calcul par la méthode des prismes)
  • l’extraction de profils en travers très rapprochés qui permettent d’implanter le projet
Nuage de point Maillage filaire

Pour garantir le respect des tolérances imparties, nous avons apporté un soin particulier : au choix des points à mailler lors de la génération du modèle triangulaire, au choix de la méthode de maillage, à l’élimination du bruit de mesure et surtout au contrôle du modèle maillé.

De cette façon le passage d’une information type nuage de points (très fidèle à la réalité, mais inutilisable pour le client) à un maillage 3D, fut réalisé avec le meilleur compromis « densité d’information / taille de fichier / précision ». Un travail parfaitement optimisé.

Profils

Livrables

  • Un fichier AutoCad contenant les profils en 3D
  • Un fichier AutoCad contenant une version 2D des profils